DALLAGES INDUSTRIELS ET DECORATIFS 

Dallage Finition Désactivée

Sur cette page nous allons faire un résumé des dallages avec une finition "désactivé".

Un dallage en béton désactivé est une technique décorative qui consiste à la mise en valeur des granulats constitutifs du béton par une élimination de la couche superficielle de surface.

La technique de coulage et les protections périphériques sont relativement similaires. Toutefois, la plasticité des bétons est beaucoup plus faible.Sur ces bétons, nous appliquons les règles de calcul et de réalisation du DTU 13.3.

Un béton désactivé est mis en place sur un film polyane pour éviter que le support n'absorbe l'eau nécessaire à la régulation des bétons prêts à l'emploi.

Ces bétons sont souvent armés à l'aide d'un treillis soudé du type ST15C et de fibres polypros. Toutefois dans le cas de charges importantes, il sera nécessaire de réaliser une étude béton afin de déterminer l'épaisseur et le ferraillage de cette dalle.

La formulation de ces bétons est conforme à la norme 206/CN. Leur densité en gros granulats est augmentée aux environs de 70% de la composition. En effet, ce sont eux qui seront présents en surface et qui amèneront le charme de ces bétons.

Il est possible de teinter ces bétons afin d'amener une nuance supplémentaire. Le choix de ces granulats se fera sur un point esthétique mais aussi pratique, non-glissance par exemple.

La réalisation du coulage peut se faire directement au camion, mais dans certains cas le coulage nécessite une pompe à béton ou un tapis télescopique afin d'accéder à la zone de coulage.

La mise en place des bétons s'effectue soit à la règle pour les ouvrages en pente, soit à la règle pendulaire pour les ouvrages plans.

Les cadences de coulage de ces bétons restent relativement faibles. En effet, le coulage des bétons désactivés restent un coulage soigneux car il faut maintenir les granulats en partie haute. De ce fait, nous ne réalisons qu'un maximum de 150/200 m² par intervention. 

Un talochage de surface est effectué à l'aide d'une diane (grande taloche), afin de fermer la surface de ce dallage.


Cette action a pour but de fermer la surface et de corriger la planimétrie du dallage. Dès cette action réalisée, il faut mettre en place un désactivant .


Le désactivant a pour but de retarder la prise superficielle de ces dallages. Ce produit est mis en place à l'aide de pulvérisateurs. Il existe plusieurs couleurs de désactivant: rose, bleu, blanc. Chaque couleur détermine une profondeur d'action.

Il est possible de rajouter une trame carton afin d'ajouter un design au béton désactivé. Cette trame carton, d'une largeur de 1.02 ml, peut être débitée à votre demande, cette dernière faisant office de pochoir.

Après un délai de 12h à 24h suivant les saisons, nous effectuons un lavage avec un nettoyeur à haute pression afin de dévoiler à fleur du béton tout l'éclat des granulats sous-jacents.

Ce lavage va donc évacuer les laitances dites mortes du béton. Cette laitance est non active et ne fera plus prise.

 

Juste après les opérations de lavage, nous réalisons un sciage des joints de dilatation à l'aide d'une scie à sol thermique avec un refroidissement par eau.

Bien qu'il soit possible de créer des dilatations à l'aide d'autres matériaux (bois, briques, etc..) afin de créer des surfaces d'environ 15 à 20 m², le sciage de joints donne un résultat net .

Nous nous refusons à mettre en place ou à couler un béton désactivé sur des baguettes plastiques de dilatation. En effet, ces règles de forme triangulaire ont tendance à affaiblir les bords de lèvres du joint, qui auront tendance à se désagréger très rapidement.

Un dernier rinçage a lieu afin d'éliminer les boues induites par le sciage des joints. A ce stade, nous mettons en place une résine en phase aqueuse avec un dosage de 150 à 200 grs/m² afin de protéger ces bétons désactivés des hydrocarbures et des salissures superficielles.

Cette opération est à renouveler tous les 3 à 5 ans selon l'intensité du trafic .

Des traitements curatifs permettent, quant à eux, de restituer l'éclat originel des granulats de surface.